Reproduire la stratégie de John Bogle

La stratégie du 60/40 a su traverser les âges. Elle s’est montrée efficace pour traverser les crises. Cette stratégie est certainement la plus connue de toutes celles présentées. En effet, la plupart des gérants proposent (et facturent) ce type d’allocation à leurs clients.

C’est le modèle d’allocation le plus connu, vous allez le voir, il est très facile à mettre en place et à moduler en fonction de votre tolérance au risque.

« vous devriez allouer votre âge en obligations et le reste en actions. »

John Bogle

Avec cette philosophie, John Bogle qui est le père de la gestion indicielle considère que plus votre âge avance, plus votre gestion doit se montrer prudente.

Dans votre portefeuille, la poche d’obligations joue le rôle d’amortisseur et de réducteur de risque. La poche actions joue le rôle de moteur de performance.

La stratégie en chiffres.

Si vous avez 25 ans, l’allocation optimale serait :

• 25% en obligations
• 75% en actions

De toutes les allocations proposées dans cet article, elle est la plus risquée. Il faut la prioriser si vous avez un horizon d’investissement long. Le profil de risque de cette allocation est de 4/5. Sur 30 ans, la stratégie a donné les résultats suivants.

Risques :

  • Perte maximale : – 38.68%
  • Volatilité annuelle : 11.2%
  • Plus mauvaise année : – 26.5%

Indicateurs de performance :

  • Ratio de Sharpe : 0,68
  • Périodes positives : 67%

Espérance de rendement :

  • Meilleur année : + 31.3%
  • Performance annualisée : + 9.41%

Corrélation de la stratégie au marché actions : 100%

Les 1000€ en 2006 deviennent 3853€ en 2021 soit un rendement de 285%.

Si vous avez 40 ans, l’allocation optimale serait :

• 40% en obligations
• 60% en actions

L’allocation 60/40 est la plus rependue et la plus pratiquée par les gestionnaires d’actifs. C’est un bon mixte entre une perspective de rendement intéressante et un risque acceptable. Le profil de risque de cette allocation est de 3/5. Sur 30 ans, la stratégie a donné les résultats suivants.

Risques :

  • Perte maximale : – 30%
  • Volatilité annuelle : 9%
  • Plus mauvaise année : – 30%

Indicateurs de performance :

  • Ratio de Sharpe : 0,68
  • Périodes positives : 68%

Espérance de rendement :

Meilleur année : + 28%
Performance annualisée : + 8.7%

Corrélation de la stratégie au marché actions : 99%

Les 1000€ investit en 2006 deviennent 3500€ en 2021 soit un rendement de 250%

Si vous avez 50 à 60 ans, l’allocation optimale serait :

• 60% en obligations
• 40% en actions

Cette allocation est plus défensive, elle reste une bonne alternative risque – rendement. Destinée aux investisseurs qui ont un horizon d’investissement moins long, elle est souvent proposée dans les allocations de PER de fin de carrière. Le profil de risque de cette allocation est de 2/5. Sur 30 ans, la stratégie a donné les résultats suivants.

Risques :

Perte maximale : – 19%
Volatilité annuelle : 6.2%
Plus mauvaise année : – 11.5%

Indicateurs de performance :

  • Ratio de Sharpe : 0,77
  • Périodes positives : 70%

Espérance de rendement :

Meilleur année : + 25%
Performance annualisée : + 7.63%

Corrélation de la stratégie au marché actions : 94%

Les 1000€ investit en 2006 deviennent 3013€ en 2021 soit un rendement de 201%.

Si vous avez 70 ans et plus, l’allocation optimale serait :

John Bogle, qui avait plus de 80 ans quand il a dévoilé son portefeuille avait une allocation avec 20 d’actions et 80 d’obligations.

  • 80% obligations
  • 20% actions

C’est un portefeuille extrêmement défensif qui se réserve à des investisseurs qui ne veulent pas subir la volatilité ou pour qui la préservation du patrimoine est la priorité. Cette allocation est très souvent proposée dans les contrats d’assurance vie. Le profil de risque de cette allocation est de 1/5. Sur 30 ans, la stratégie a donné les résultats suivants.

Risques :

Perte maximale : – 8.5%
Volatilité annuelle : 4%
Plus mauvaise année : – 3%

Indicateurs de performance :

  • Ratio de Sharpe : 0,89
  • Périodes positives : 72%

Espérance de rendement :

Meilleur année : + 21%
Performance annualisée : + 6.4%

Corrélation de la stratégie au marché actions : 73%

Les 1000€ investit en 2006 deviennent 2535€ en 2021 soit un rendement de 153%.

Répliquer le portefeuille.

C’est un portefeuille qui est vraiment très simple à répliquer car il n’est composé que de deux actifs, des actions et des obligations. Comme pour les autres stratégie nous allons utiliser des ETF.

Attention ceci n’est pas un conseil d’investissement. Les performance passées ne reflètent pas nécessairement les performance futures.

Pour le compartiment des actions :

Je vous recommande fortement de domicilier la part action de la stratégie dans un PEA afin de bénéficier de l’avantage fiscal de ce dernier.

J’ai choisi deux ETF de chez Amundi.

Pour la partie Actions Monde (allocation variable) :

L’ETF AMUNDI MSCI WORLD UCITS (C) qui vous expose aux plus grosses capitalisations (1500 actions) des pays développés.

Attention l’ETF est cher, si vous avez un plus petit budget vous pouvez aller voir du côté de Lyxor avec l’ETF Lyxor PEA Monde vous payerez 0,07% supplémentaires de frais de gestion.

Pour la partie Actions émergents (allocation variable) :

L’ETF Amundi Index MSCI Emerging Markets UCITS (C) est tout indiqué pour profiter d’une exposition aux actions des pays émergents (1400 actions). Ses frais de gestion de 0.2% annuel et sa faible valeur liquidative en font un excellent choix.

Pour le compartiment obligations :

Les ETF sur les obligations sont moins nombreux que les ETF sur les actions.

Je vous donne le choix entre deux ETF intéressants, l’un des deux est éligible au PEA.

L’ETF Lyxor PEA Obligations d’État Euro UCITS ETF – Acc vous expose à des obligations de pays européens de toutes maturités. Son avantage principal est qu’il est le seul ETF obligataire éligible au PEA. Les frais de gestion de 0,4% annuel et sa faible valeur liquidative en font un excellent choix.

A mon sens le meilleur ETF à utilisé car le diversifié est l’ETF AMUNDI INDEX J.P. MORGAN GBI GLOBAL GOVIES – UCITS ETF DR (C) qui permet de s’exposer à des obligations de toutes maturités de plusieurs pays. Cependant, au contraire du précédant il n’est pas éligible au PEA. Les frais de gestion de 0,2% par an et la bonne diversification en font un bon choix.

1 réflexion sur “Reproduire la stratégie de John Bogle”

  1. Ping : Investir facilement comme Warren Buffet grâce aux ETF - patrimoine.store

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.