Reproduire la stratégie de l’université de Yale (David Swensen)

En 2012, David Swensen le responsable de la stratégie d’investissement de l’université de Yale de 1985 à 2021 (date de son décès) a révélé sa stratégie d’investissement qui lui a permis de réaliser une performance pour son fond de 2900% sur 30 ans. Lorsqu’il a pris les rênes du fonds en 1990, le fond valait 1 milliard de dollars. A sa mort en 2021, le fonds valait plus de 30 milliards de dollars.

Tout comme, Ray Dalio, David Swensen est passé maître dans l’art subtil de la diversification et dans l’art d’équilibrer le risque. Toutefois vous le verrez, ces deux investisseurs de légende n’utilisent pas du tout la même stratégie bien qu’elle repose sur les mêmes fondamentaux.

L’objectif est d’assembler un portefeuille constitué d’actifs ayant de solides espérances de rendement, décorrélés les uns des autres. Son approche est un peu plus agressive que celle de Ray Dalio. Elle s’adaptera donc peut-être plus à votre profil si vous êtes moins averse au risque. Lisez cet article jusqu’au bout et vous aurez toutes les clés pour reproduire facilement le portefeuille de cette légende de l’investissement.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la diversification, sa puissance et comment la mettre en œuvre je vous invite à lire mon article sur le sujet en cliquant sur ce lien.

1. Introduction – Qui est David Swensen?

David Swensen est décrit comme le Warren Buffet de l’investissement institutionnel. Il a développé avec son collègue Dean Takahshi le modèle de Yale (The Yale Model). C’est une application directe de la théorie moderne du portefeuille aussi appelé Endowment Model.

Pour rappel, la théorie moderne du portefeuille consiste à assembler un portefeuille d’actifs permettant de maximiser le rendement attendu pour un risque donné.

Son approche est particulièrement unique car elle inclut des TIPS (obligations d’état liées à l’inflation), des fonds immobiliers comme les REITS ou SCPI et des actions des pays émergents. La stratégie de David Swensen a été reprise et appliquée par un très grand nombre de fonds de dotation prestigieux comme le MIT, Princeton ou encore Stanford.

David Swensen fait parti de ces investisseurs de légende qui maîtrisent à la perfection l’art de la diversification. Pour la plupart, nous l’avons découvert avec l’excellent livre de Tony Robbins Money : Master the game. Si vous n’en avez jamais entendu parler, je vous le recommande très chaudement. Tony Robbins est un coach mondialement reconnu dans le domaine du développement personnel. Dans son livre il explique comment monsieur tout le monde peut avec un peu d’efforts reprendre en main ses finances personnelles et se libérer financièrement en appliquant des principes de vie simples.

La stratégie de Yale est parfaitement adaptée aux particuliers car elle présente l’avantage d’une espérance de rendement intéressante en contrepartie d’un risque relativement faible.

Mais revenons en à David Swensen et à son portefeuille. Son approche est diversifiée et avec un horizon à long terme. Comme John Bogle, le pape de la gestion passive (gestion indicielle) il est extrêmement favorable à l’investissement en ETF (exchange traded funds) qui permettent d’avoir pour un coût modique un portefeuille extrêmement diversifié.

Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les ETF : un ETF vise à reproduire l’évolution de la valeur (la performance) d’un indice donné et à dégager le même rendement (déduction faite des frais liés à l’ETF) que cet indice. Un ETF CAC 40 par exemple, vise à reproduire la performance de l’indice boursier du CAC 40.

2. Quelle philosophie derrière le portefeuille de David Swensen ?

Avec Ray Dalio, Swensen est un gérant relativement atypique qui a une approche très empirique et mathématique des marchés financiers.

Sa construction de portefeuille repose autour de la théorie moderne du portefeuille. Le but est de le diviser entre cinq à six parts égales et d’investir chacune de ces parts dans différentes classes d’actifs. En équilibrant et en choisissant judicieusement ses actifs, il est possible d’avoir un portefeuille moins risqué que le marché pour un rendement tout aussi intéressant.

Si vous voulez en apprendre plus sur les différentes classes d’actifs, je vous invite à suivre ce lien qui vous donnera toutes les clés pour comprendre chaque classe.

Le modèle de Yale est une stratégie d’allocation d’actifs qui fonctionne sur un horizon de temps long. Tout comme le portefeuille de Ray Dalio que j’expose dans cet article (cliquer pour suivre le lien), il favorise la diversification avec une biais assez prononcé pour les actifs les plus risqués pour les actions. Il favorise des actifs ayant eu le plus haut potentiel de rendement et met de côté les actifs peu performants comme les obligations ou les matières premières. Cela en fait un portefeuille plus agressif que celui de Ray Dalio.

Pour en apprendre plus sur les bénéfices d’investir à long terme, je vous invite à lire cet article. Pour découvrir le pouvoir magique de la diversification, je vous invite à vous rendre sur cet article.

Tout comme John Bogle ou Warren Buffet il est très critique de l’industrie des fonds commun de placement qui se font plus d’argent à vendre des fonds avec des performances inférieures à l’indice tout en facturant à leurs clients de commissions prohibitives. Je l’ai dit de nombreuses fois dans mes articles mais sur la période de 1984 à 1998, seul 4% des fonds avec plus de 100M$ en gestion ont réussi à surperformer l’ETF de Vanguard, le Vanguard 500 qui réplique simplement le S&P500 pour seulement 0,04% de frais de gestion ! Les gérants facturent souvent 1%, 2% voir 3% de frais de gestion annuel et peuvent aussi appliquer des frais de surperformance.

Les leviers de l’investissement selon David Swensen

Pour lui, il y n’y a que trois leviers que les investisseurs peuvent utiliser pour améliorer leurs rendements.

  • La première est l’allocation d’actif, quels actifs allez vous mettre dans votre portefeuille ? Dans quelle proportions ?
  • La seconde est le « market timing ». Allez-vous essayer de parier sur quelle classe d’actif va faire mieux que l’autre à court terme ?
  • La troisième est la sélection de titres

Le plus important et le plus simple des trois à maîtriser est l’allocation d’actifs, aka la diversification. Il enseigne à ses étudiants que l’allocation d’actifs explique plus de 100% des rendements. Pourquoi ? Quand vous essayez de « timer » le marché, ça vous coûte de l’argent. Ce n’est pas un jeu auquel vous pouvez jouer gratuitement. A chaque fois que vous achetez ou que vous vendez vous payez votre courtier, ce qui réduit votre rendement globale. C’est la même chose pour la sélection de titres.

Pour aller plus loin sur la philosophie d’investissement de David Swensen, je vous invite à lire son manifeste tout bonnement passionnant « Unconventional Success: A Fundamental Approach to Personal Investment ». Il n’existe pas de traduction en Français mais c’est un livre qui vaut clairement le détour.

La stratégie en chiffres.

La stratégie développée par David Swensen a permis de générer une performance très honorable sur les 20 dernières années. Cependant, l’allocation d’actifs était plutôt agressive, cette performance c’est faire au profit d’une volatilité plutôt importante. Le profil de risque de cette stratégie est de 4/5.

Comme on peut le voir sur les comparatifs ci-dessus, sur la période étudiée la stratégie de Yale a presque surperformé le S&P500. Si vous voulez retrouver les données ou essayer plusieurs portefeuilles je vous invite à utiliser l’application web portfolio portfoliovisualizer qui est juste géniale pour faire des simulations historiques.

Risques :

  • Perte maximale : – 41%
  • Volatilité annuelle : 10.9%
  • Plus mauvaise année : – 24.4%

Indicateurs de performance :

  • Ratio de Sharpe : 0,62
  • Périodes positives : 68%

Espérance de rendement :

  • Meilleur année : + 26.82%
  • Performance annualisée : + 7.8%

Corrélation de la stratégie au marché actions : 93%

Répliquer la stratégie

Pour répliquer la stratégie qui a fait le succès de David Swensen, vous allez avoir besoin des ingrédients suivants. Voici la version telle qu’elle a été présentée par son créateur.

• Des actions US – 30%
• Des actions de foncières cotées – 20%
• Des action de pays développés hors US – 15%
• Des actions de pays émergents – 5%
• Des obligations avec une maturité de 20 ans et plus – 15%
• Des obligation avec une maturité entre 7 et 10 ans – 15%

Les actions sont le cœur du portefeuille, bien sur elles sont plus risquées que les obligations. La construction est la suivante : 70% d’actifs qui s’apparentent aux actions et 30% d’actifs qui sont des investissements à rendement fixe.

La stratégie de Yale va être répliquée facilement avec l’aide d’ETF.

Répliquer le portefeuille

Je vais vous donner une méthode pour répliquer le portefeuille de David Swensen hors assurance vie. Attention ceci n’est pas un conseil d’investissement. Les performance passées ne reflètent pas nécessairement les performance futures.

Je vous recommande très fortement de domicilier la poche actions de votre portefeuille dans votre PEA pour bénéficier de l’avantage fiscale.

Pour le compartiment des actions :

Pour la partie actions US (30%) :

Je vous recommande deux ETF de chez AMUNDI. Si vous souhaitez avoir une exposition globale sur les actions Américaines, je vous recommande l’ETF AMUNDI MSCI USA UCITS ETF (C). Les frais de gestions sont faibles, de 0.28% par an mais la valeur liquidative élevée ce qui va vous faire perdre en flexibilité.

Je vous recommande sinon l’excellent ETF AMUNDI ETF PEA S&P 500 UCITS ETF – EUR qui en plus d’avoir des frais de gestion très compétitifs à 0.15% a une valeur liquidative plus abordable.

Pour la partie foncières cotées (20%) :

Pour la partie foncière, l’offre est moins florissante. Je vous recommande d’utiliser l’ETF Lyxor PEA Immobilier Europe (FTSE EPRA/NAREIT) UCITS ETF – Capi. qui va vous permettre de placer de l’immobilier côté dans votre PEA pour des frais de gestion faibles de 0.4%.

Pour la partie pays développés Ex-US (15%) :

Vous pouvez pour cette partie vous appuyer sur les deux ETF suivants qui sont tous les deux très compétitifs.

L’ETF Lyxor MSCI Europe (DR) UCITS ETF – Acc propose une valeur liquidative relativement élevée mais des frais de gestion de 0.25%.

L’ETF AMUNDI ETF PEA MSCI EUROPE UCITS ETF – EUR propose une valeur liquidative plus attractive avec des frais de gestion plus faibles que l’ETF de Lyxor. Cependant, l’encours sous gestion d’Amundi pour cet ETF et 5 fois plus faible.

Pour la partie pays émergents (5%) :

L’ETF Amundi Index MSCI Emerging Markets UCITS (C) est tout indiqué pour profiter d’une exposition aux actions des pays émergents (1400 actions). Ses frais de gestion de 0.2% annuel et sa faible valeur liquidative en font un excellent choix.

Pour le compartiment obligations :

Les ETF sur les obligations sont moins nombreux que les ETF sur les actions. Ces ETF ne pourront pas être domiciliés sur un PEA, il faudra obligatoirement passer par un compte titre.

Pour la partie Obligations Moyen Terme (15%) :

Il y a très peu d’ETF sur cette thématique. A mon sens le meilleur dans ce domaine et le plus diversifié est l’ETF AMUNDI INDEX J.P. MORGAN GBI GLOBAL GOVIES – UCITS ETF DR (C) qui permet de s’exposer à des obligations de toutes maturités de plusieurs pays. Les frais de gestion de 0,2% par an et la bonne diversification en font un bon choix.

Pour la partie Obligations Long Terme (15%) :

Tout comme les ETF obligations Moyen Terme, les ETF sur les obligations Long Terme ne sont pas légion. Pour moi le meilleur des choix possible est l’ETF proposé par Lyxor Euro Government Bond 25+Y (DR) UCITS ETF – Acc. Il permet de s’exposer à des obligations de pays européens à très long terme. Les frais de gestion de 0,1% par an en font un bon choix.

Avant de souscrire à un ETF, je vous recommande de lire les différents prospectus mis à disposition par les sociétés de gestion. L’AMF oblige la société de gestion (l’émetteur) à produire un DICI pour chacun de ses fonds communs de placement, FCP, SICAV ou OPC. Assurez vous que la composition du fonds correspond bien à l’objectif que vous vous êtes fixé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.